0|1" ) ) ) ); ?> Volume Sonore - infos

. volume sonore

Volume Sonore

Volume Sonore 

 .        .  .

                         


Sons, architectures, interrogations sur les interactions, les pratiques spatiales

& sociales liées à l’écoute via une démarche poétique.


conception / réalisation / composition : collectif Alma Fury

 


Vonnick Mocholi – Claude Besnard : artistes indépendants

 

Le matériau sonore provient de transcriptions en ondes sonores de phénomènes inaudibles

ou invisibles (ondes sonores provenant d’ondes lumineuses d’ étoiles, d’ondes cérébrales...).

Ce médium, le sontout en demeurant immatériel, permet de rendre perceptibles

des phénomènes relevant de l’immatérialité


En collaboration avec des chercheurs (recherche fondamentale en astrophysique

ou neurosciences), les membres d’Alma fury se sont plus particulièrement intéressés

à rendre ces sons visibles via un système mettant en mouvement des éléments simples

et naturels (sable - eau …), cette fois bien « matériels », en créant des micro-paysages

mouvants, métaphores de l’instable, permettant en outre de «sentir» le son

en s’appuyant sur sa composante vibratoire. Ce matériau brut est aussi rendu audible

en travailant sur les sonorités, les timbres, les fréquences… en faisant émerger

“l’essence harmonique”.

 

 

Des enregistrements ou field recordings d’ondes issues des milieux naturels terrestres

(entre autres in situ) sont également utilisés. Les pièces ainsi crées sont diffusées

en multiphonie dans un espace architectural (module) lui-même dans un espace public...


 

Au sein du collectif Alma Fury, Vonnick Mocholi et Claude Besnard conçoivent, bâtissent, installent

des volumes sonores (pavillons sonores), soit des architectures sonores, espaces résonnants

qui fonctionnent aussi comme des instruments. Ils établissent un trait d'union poétique

entre architecture, lumière, sciences, son... un déploiement infini des mondes...


 

Ce sont des architectures sobres, légères, qui “abritent” le son et qui permettent une écoute

autre, jouant de l’intérieur/extérieur, constituant des espaces de déconnexion dédiés à l’intime. 

Elles sont conçues en fonction des sonorités qu’elles vont accueillir. Architecture et son

sont également intimement liés à la lumière.


Ce qui passionne Alma Fury, c’est l’expérience de l’espace comprenant les sensations

(textures, sons) et le rapport que peut avoir la matière sonore avec l’espace, de nouvelles

possibilités d’écouter, de se repérer, l’entre réel - imaginaire,  l’incertitude, le rythme, la fragilité,

le sensible, les flux, l’interstice… Explorer les territoires mystérieux entre immatériel et matière… 

 

Il s’agit aussi de convoquer l’Univers, le vivant …(cosmophonie)


« La cosmophonie - que je définis comme activité créationnelle où l’univers est langage
dans l’œuvre - s’opère par la mise à contribution de l’univers que sont la nature et les éléments :
la terre, l’eau, la montagne, le feu, la flore, la faune, l’arc-en-ciel, la rosée, les astres….
dans l’élaboration de la chose artistique à la fois comme morphologie esthétique et outil … »
Jacques Roumain


 

 


Vonnick Mocholi et Claude Besnard travaillent donc sur une “musique des frontières”

(paysages sonores transfrontaliers) et tentent de rendre l’organique et le technologique, l’humain

et la machine, le vivant et l’inanimé… harmonieux. Comme l’écrit Virginia Woolf dans “lettre à

un jeune poète” c’est précisément le rôle de l’artiste de rendre ces mondes “opposés” harmonieux.



 
 

Ainsi:


en 2009, “renaissances” dans la cour de l’ hôtel Goüin - Tours : chants de grillons & d’oiseaux…,

mêlés à des sons de démolition, reconstruction. 


en 2010, « axe-ohm » dans le jardin du musée des beaux-arts - Tours : ondes lumineuses

du Soleil, de Jupiter …traduites en sons, mêlées à des sons de feuillages, de vent… 


en 2011 « réfle x ions » dans les serres du jardin botanique – Tours et à la galerie des Tourelles -

Nanterre (ondes neuronales traduites en sons, mêlées à des bruits de plans d’eau, d’insectes, de voix…).


La prise en compte du corps humain et de l’organisme vivant en général, en tant que source,

écho, transmetteur, récepteur d’ondes électromagnétiques et sonores est très importante.


Pour ces différents projets, le visiteur est invité à une expérience d’écoute (au sens large)

inhabituelle, dans un refuge où la vibration sonne autrement.